Roland Halbert est fou de haïku. « Trop souvent, écrit-il, on le prend pour un facile « programme court », un étrange amuse-gueule ou une curieuse commode exotique à trois tiroirs ». Alors, dans un livre (Le Pollinier sentinelle) qu’il publie, parallèlement, sur l’art du haïku, il convoque les grands auteurs qui l’ont fait vibrer,…

Lire la suite

En titrant son nouveau recueil Petite Pentecôte de haïkus, le Nantais Roland Halbert fait implicitement référence à un célèbre passage des Evangiles. Les apôtres, réunis après la mort du Christ, reçoivent le don de l’Esprit saint sous la forme de langues de feu qui se posent au-dessus de leurs têtes. Ce souffle divin leur donne…

Lire la suite